Près de 750 000$ pour la création du centre d'excellence en cybersécurité

Gatineau, le 11 mai 2018. – Le gouvernement du Québec accorde une somme de 747 500 $ à In-Sec-M Sécurité, recherche et innovation pour la création d’un centre d’excellence en cybersécurité à Gatineau, dans la région de l’Outaouais. Cette initiative locale a été sélectionnée dans le cadre de l’appel de projets issu de la mesure 14 du Plan d’action en économique numérique, qui vise la création de centres d’excellence numérique.                                                

La députée de Hull, Mme Maryse Gaudreault, en a fait l’annonce aujourd’hui, au nom de la vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade.

En plus de soutenir davantage l’industrie québécoise de la cybersécurité, la création du Centre d’excellence en cybersécurité, un projet évalué à près de 1,5 million de dollars sur trois ans, permettra notamment :

  • d’avoir accès à l’ensemble des acteurs clés de l’industrie de la cybersécurité, qui seront regroupés en un seul endroit;
  • d’accompagner les entreprises spécialisées et d’accroître leur démarrage;
  • de créer des liens entre les entreprises actives en recherche de solutions, les experts en cybersécurité et les travailleurs;
  • d’organiser des expositions et des conférences afin de définir les défis de l’industrie et d’innover quant aux solutions possibles;
  • d’appuyer différents secteurs en recherche et développement pour mieux sécuriser les technologies émergentes;
  • d’inciter les entreprises étrangères spécialisées en cybersécurité à s’établir au Québec;
  • de favoriser l’établissement de centres de protection des données.

Citations :

ensemble-noir-03 « Je suis fière que les innovateurs, les entreprises de pointe, les fournisseurs de solutions, les chercheurs et les experts en cybersécurité mettent en commun leur expertise et leur talent afin de trouver des solutions novatrices permettant de contrer efficacement les défis en matière de sécurité informatique. De quoi donner une impulsion à notre industrie québécoise pour la faire rayonner à l’international! »

Maryse Gaudreault, députée de Hull

« Je me réjouis que la ville de Gatineau accueille le Centre d’excellence en cybersécurité. Assurément, cette initiative d’In-Sec-M Sécurité, recherche et innovation fera rayonner à grande échelle l’expertise de l’Outaouais en cybersécurité, et ce, au bénéfice de tout le Québec. Notre gouvernement déploie des efforts majeurs pour bâtir une économie numérique attrayante, ouverte et reconnue mondialement pour son savoir-faire, son écosystème ainsi que ses innovations, et il le démontre encore une fois en appuyant ce projet. »

Stéphanie Vallée, députée de Gatineau, ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l’Outaouais

« Les centres d’excellence numérique permettront de stimuler la croissance de PME et de startups dynamiques dans des domaines d’avenir, en plus de favoriser l’adoption de modèles d’affaires innovants et de technologies facilitant l’utilisation du numérique. Ces centres d’excellence encourageront assurément des initiatives porteuses qui contribueront à la vitalité économique de nos régions et au rayonnement de l’expertise québécoise. »

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« En cette époque de transition vers une économie qui repose de plus en plus sur les données, la cybersécurité n’est plus un choix ou une option technologique parmi tant d’autres. Elle devient un pilier incontournable pour le déploiement et la commercialisation de nos innovations. In-Sec-M (Innovation, Security and research Marketplace) vise non seulement à accélérer le développement d’innovations en cybersécurité, mais aussi l’intégration et la prise en compte des besoins de sécurité dans l’ensemble des produits et solutions numériques.»

Antoine Normand, président de In-Sec-M

« La ville de Gatineau est dans une position enviable pour accueillir cette importante structure. De l’identité numérique des citoyens à la protection des infrastructures municipales, la cybersécurité doit être une priorité pour toutes les organisations. »

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

 

Faits saillants :

  • In-Sec-M Sécurité, recherche et innovation est une organisation sans but lucratif qui regroupe actuellement plus de vingt-trois membres. L’organisme vise à augmenter la cohérence et la compétitivité de l’industrie québécoise de la cybersécurité, à accroître les capacités d’innovation, de commercialisation et de croissance des membres, à augmenter le bassin de talents de l’industrie ainsi qu’à promouvoir et à faciliter la création de technologies émergentes d’importance.
  • Le gouvernement du Québec accorde près de 6,7 millions de dollars pour la création de neuf centres d’excellence numérique, lesquels favoriseront le développement de domaines prometteurs associés au secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) de manière à faciliter la mise en place et la commercialisation de solutions d’affaires numériques et à accélérer le développement de startups et de PME dans différents domaines.
  • Le Plan d’action en économie numérique est l’un des piliers de la Stratégie numérique du Québec, rendue publique en décembre 2017. Cette stratégie définit une vision gouvernementale cohérente afin que le Québec puisse évoluer vers une société numérique.
  • Le Plan d’action en économie numérique a pour objectifs d’intégrer davantage les TIC au sein des entreprises québécoises, de hausser l’intensité numérique des entreprises manufacturières ainsi que de consolider la position du Québec parmi les acteurs les plus importants sur les marchés internationaux en matière de TIC.

– 30 –

Source: Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation 

Nos services vous intéressent? Vous souhaitez en savoir plus? Contactez-nous!

CONTACTEZ-NOUS